Situé en Gironde, dans le sud-ouest de la France, le vignoble bordelais est connu et réputé dans le monde entier pour ses grands vins. Dans cet article, nous vous donnons toutes les informations clés pour mieux comprendre le succès international des vins de Bordeaux.
1. Le vignoble bordelais : l’essentiel à savoir

➡ Les informations clés :

  • Le vignoble de Bordeaux compte environ 117 200 hectares de vignes, répartis sur le département de la Gironde.
  • Il est divisé en deux grandes parties appelées « rive droite », qui regroupe tous les vignobles situés sur la rive droite de la Garonne, et « rive gauche » qui regroupe tous les vignobles situés sur la rive gauche de la Garonne. 
  • Le vignoble bordelais est également découpé en plusieurs sous-régions : 
    • le Médoc, les Graves et le Sauternais (rive gauche)
    • l’Entre-deux-Mers (entre la Garonne et la Dordogne)
    • et enfin le Libournais, le Blayais et le Bourgeais (rive droite)
  • La région produit environ 80% de vins rouges contre 20% de vins blancs, rosés et crémants.

➡ Climat 

La région bénéficie d’un climat tempéré océanique, plutôt doux et humide à cause de la proximité de l’océan Atlantique, de la Dordogne et de la Garonne. Les étés sont chauds et souvent orageux et les hivers sont relativement doux. La pluie est répartie de manière plutôt homogène sur l’ensemble de l’année.

2. Les cépages utilisés dans le vignoble bordelais

➡ Voici la répartition des cépages rouges : 

– Merlot : 66%
– Cabernet sauvignon : 22,5%
– Cabernet franc : 9,5%
– Autres cépages (carménère, malbec, petit verdot) : 2%

➡ Et voici la répartition des cépages blancs :

– Sémillon : 47%
– Sauvignon blanc : 45%
– Muscadelle : 5%
– Autres cépages (colombard, merlot blanc, sauvignon gris, ugni blanc) : 3%

⭐ Une spécificité des vins de Bordeaux à retenir : les cépages sont souvent assemblés entre eux pour donner des vins d’assemblages uniques. Exemple : le merlot et le cabernet sauvignon qui se complètent bien et permettent de donner des vins plus riches et plus complexes.

3. Les différents classements des vins de Bordeaux

Qui ne s’est jamais mélangé les pinceaux entre les « Grands Crus », les « Premiers Crus », les « Crus Artisans » ou encore les « Crus Bourgeois » ? Ce n’est pas facile de s’y retrouver parmi toutes ces dénominations quand on débute en œnologie !

 

➡ À Bordeaux, il y a 5 classements de vins à connaître :

  • Le classement de 1855 : dans ce classement on retrouve uniquement les vins rouges du Médoc, les vins blancs liquoreux de Sauternes & Barsac, ainsi qu’un cru rouge des Graves. Ce classement a été réalisé à la demande de Napoléon III à l’occasion de l’Exposition universelle de Paris en 1855. Depuis cette date il a été révisé seulement une fois, en 1973. Le classement se compose de « Premiers Crus », « Deuxièmes Crus », « Troisièmes Crus », « Quatrièmes Crus » et enfin « Cinquièmes Crus ». Cliquez ici pour accéder à la liste complète des propriétés classées.
  • Le classement des Graves : dans ce classement créé en 1953, on trouve 16 crus classés qui appartiennent tous à l’AOC Pessac-Léognan.
  • Le classement de Saint-Émilion : ce classement initié en 1954 est revu tous les 10 ans. Dans le dernier classement en 2012, 82 propriétés de l’AOC Saint-Émilion sont primées : 64 Grands Crus classés et 18 Premiers Grands Crus classés. 
  • Le classement des Crus Bourgeois du Médoc : ce classement récompense les vins rouges produits dans les huit appellations suivantes : Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe. Il est revu tous les ans et met en avant plus de 240 propriétés.
  • Le classement des Crus Artisans : ce classement revu tous les 5 ans récompense les petites propriétés du Médoc (appellations Médoc, Haut-Médoc, Listrac, Moulis, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe). La dénomination « crus artisans » existe depuis plus de 150 ans. 

4. Dégustation de trois vins de Bordeaux

Pour vous représenter la diversité du vignoble bordelais, j’ai choisi 3 vins à déguster : un vin rouge du Château Dauzac en AOC Margaux, un vin rouge du Château de Côme en AOC Saint-Estèphe, et enfin un vin blanc du Château Larrivet Haut-Brion en AOC Pessac-Léognan.

somm-reportage

➡ Château Dauzac, Margaux – 2017

 🏆 Grand Cru Classé en 1855

Cépages : 69% Cabernet Sauvignon, 31% Merlot (l’assemblage classique de Bordeaux)
Millésime : 2017
Appellation : AOC Margaux
Informations complémentaires :

  • Raisins vendangés à la main
  • Vin élevé en barriques (chêne français)
  • Un vin pouvant vieillir en cave jusqu’à 20 ans 
  • Potentiel de garde : jusqu’à 15 ans (attendre au moins 5 ans avant de le boire dans l’idéal)

 

 

Notes de dégustation :
Sur un jeune Bordeaux comme celui-ci, un passage en carafe est nécessaire pour permettre au vin de s’aérer et de s’exprimer au mieux. Dans l’idéal, on aurait attendu que le vin repose au moins 5-10 ans en cave pour qu’il révèle tout son potentiel et que ses tanins s’adoucissent un petit peu. 
Au nez, on retrouve des arômes gourmands de fruits rouges frais. Le vin offre de la rondeur en bouche et également une belle fraîcheur. Le vin est équilibré et structuré, avec un très beau potentiel de vieillissement.

Un vin à marier, par exemple, avec une belle pièce de viande rouge.

🥂 À servir entre 16 et 18°C.

somm-reportage

➡ Château de Côme, Réserve Baron Velge – 2016

🌿 Vin biologique

Cépages : 50% Cabernet Sauvignon, 50% Merlot
Millésime : 2016
Appellation : AOC Saint-Estèphe
Informations complémentaires :

  • Vin sans sulfites ajoutés
  • Raisins vendangés à la main
  • Vin élevé en barriques (chêne français)
  • Potentiel de garde : une dizaine d’années

 

 

Notes de dégustation :
Après un passage en carafe de 2h pour l’aérer, le vin révèle des jolis arômes de fruits rouges et une touche de vanille. En bouche, le vin est fruité, onctueux, avec des tanins raffinés. Pour finir, une belle persistance aromatique.

Un vin à marier avec du gibier, de la viande rouge ou du fromage.

🥂 À servir entre 16 et 18°C.

somm-reportage

➡ Château Larrivet Haut-Brion – 2015

Cépages : 80% Sauvignon blanc, 20% Sémillon
Millésime : 2015
Appellation : AOC Pessac Léognan
Informations complémentaires :

  • Raisins vendangés à la main
  • Vinification en barriques neuves (50 %), petits foudres en bois (30 %) et œufs béton (20 %)
  • Potentiel de garde : jusqu’en 2023

 

 

Notes de dégustation :
Avec sa belle robe jaune et ses arômes gourmands d’agrumes, de fruits exotiques et de fruits jaunes, ce vin nous séduit directement. En bouche, il est frais, riche et harmonieux, avec des notes boisées caractéristiques de son élevage en barriques. Une très belle découverte !

Un vin à marier avec des coquilles saint-jacques, du homard ou de la volaille à la crème.

🥂 À servir entre 8 et 11°C.

✅ Voilà, vous savez maintenant tout sur le vignoble et les vins de Bordeaux : les informations clés, les cépages utilisés, le climat, les différents types de vins produits ainsi que les 5 classements officiels.

J’espère que cet article vous a donné envie de découvrir (ou redécouvrir) la richesse des vins de Bordeaux ! N’hésitez pas à consulter nos articles sur le vignoble alsacien ou encore sur le Beaujolais pour en apprendre plus sur les vins français.

À très vite pour découvrir ensemble une nouvelle région viticole !

Anne-Laure