Situé dans les départements du Rhône et du Saône-et-Loire, le vignoble du Beaujolais est connu pour ses vins rouges légers et fruités, aux tanins discrets. Dans cet article, découvrez toutes les informations clés sur la région pour mieux comprendre les vins du Beaujolais.

1. Le vignoble du Beaujolais : l’essentiel à savoir

➡ Les informations clés :

  • Le vignoble du Beaujolais compte environ 14 500 hectares de vignes, répartis dans les départements du Rhône et du Saône-et-Loire.
  • La jolie route des vins du Beaujolais parcourt plus de 140 km du Nord au Sud et traverse 36 communes.
  • La région est connue pour ses vins rouges légers et fruités à base de Gamay qui représentent à eux seuls 97% de la production du vignoble. Les 3% restants sont des vins blancs élaborés majoritairement avec du Chardonnay, ainsi que des rosés élaborés à partir de Gamay.
  • On compte 12 AOC en Beaujolais : l’AOC Beaujolais, l’AOC Beaujolais-Villages ainsi que les 10 appellations communales appelées « crus du Beaujolais » :
    1. Brouilly
    2. Chénas
    3. Chiroubles
    4. Côte-de-Brouilly
    5. Fleurie
    6. Juliénas
    7. Morgon
    8. Moulin-à-Vent
    9. Régnié
    10. Saint-Amour

➡ Les principaux cépages utilisés en Beaujolais

Le Gamay est le principal cépage utilisé pour la fabrication des vins rouges. Il donne des vins fins et aromatiques en AOC Beaujolais et Beaujolais-Villages tandis que les vins issus des 10 crus sont plus riches et plus complexes.

Du côté des vins blancs, on utilise le Chardonnay. Les vins blancs du Beaujolais ont généralement des arômes délicats d’agrumes, de fleurs blanches ou encore de miel.

➡ Climat & terroir

Le climat du Beaujolais est continental avec une légère influence méditerranéenne : les hivers sont froids et secs tandis que les étés sont ensoleillés et orageux. Au printemps, des gelées tardives peuvent avoir lieu.

Côté terroir, la région compte 73 types de sols différents ! On retrouve principalement deux grandes familles de sols : les sols à dominante argilo-calcaire (au sud du vignoble) et les sols à dominante granitique (plutôt au nord du vignoble).

Le paysage de la région est très valloné grâce aux fameux « Monts du Beaujolais », ce qui permet aux vignes d’être cultivées sur des coteaux et de bénéficier d’une meilleure exposition au soleil.

2. Le Beaujolais nouveau, c’est quoi ?

Tout le monde a déjà entendu parlé du Beaujolais nouveau ! Mais c’est quoi exactement ? Le Beaujolais nouveau est un vin primeur, c’est-à-dire qu’il est commercialisé immédiatement après sa fabrication (vinification). Pas de vieillissement pour lui ! En effet le vin est disponible à l’achat dès le 3ème jeudi de novembre, environ trois mois seulement après les vendanges.

🍷 Le Beaujolais nouveau est produit sur l’aire des l’AOC Beaujolais et Beaujolais-Villages uniquement. C’est un vin très léger, d’une couleur peu intense et aux arômes fruités auxquels s’ajoutent des notes typiques de banane ou de bonbon. Contrairement aux crus du Beaujolais qui peuvent vieillir jusqu’à 10 ans pour certains, les Beaujolais nouveaux ne se conservent pas dans le temps : ce sont des vins à boire dans leur jeunesse.

3. Dégustation de deux vins du Beaujolais

Pour vous donner des exemples concrets du Beaujolais, j’ai choisi 2 vins à déguster : un Juliénas du vignoble Aucœur et un Moulin-à-Vent du domaine de Rochegrès (Albert Bichot).

somm-reportage

➡ Domaine Long-Depaquit – Albert Bichot

Cépage : Chardonnay
Millésime : 2018
Appellation : AOC Chablis
Informations complémentaires :

  • Vin élevé 10 mois sur lies

  • À boire maintenant ou à garder encore 2-3 ans

Notes de dégustation :
Un très bon vin : frais et onctueux à la fois, aux arômes citronnés (on trouve aussi une touche de miel). Et un belle persistance aromatique. À boire en apéritif ou avec du poisson pour se régaler 🐟

🥂 À servir à environ 10-11°C.

 

somm-reportage

➡ Domaine de Rochegrès (Albert Bichot) – Moulin-à-Vent 2018

Cépage : Gamay
Millésime : 2018
Appellation : AOC Moulin-à-Vent
Informations complémentaires :

  • Raisins vendangés à la main
  • Vignes de 25 à 35 ans environ, exposées Sud-Est
  • Élevage 50% en fût et 50% en cuve pendant 10 à 12 mois
  • Se garde 3 à 5 ans en cave

Notes de dégustation :
Toujours une belle robe rouge rubis. Au nez, on retrouve des arômes de fruits rouges et noirs caractéristiques du Gamay, ainsi que des notes florales délicates. Le vin est plus vif et moins fruité que le Juliénas, il plaira à ceux qui préfèrent un vin plus structuré et un peu moins gourmand ! Un vin qui s’accordera très bien avec des viandes grillées ou rôties, mais aussi avec des plats en sauce.

🥂 À servir entre 13 et 14°C.

✅ Voilà, vous savez maintenant tout sur le vignoble et les vins du Beaujolais : les informations clés, les cépages utilisés, le climat, le terroir ainsi que les types de vins produits sur les différentes AOC. J’espère que cet article vous a donné envie de découvrir (ou redécouvrir) les différentes facettes des vins du Beaujolais, sans oublier la belle gastronomie de la région !

D’ailleurs, n’hésitez pas à consulter cet article sur l’événement « Bienvenue en Beaujonomie » dédié aux vins et à la gastronomie locale !

À très vite pour découvrir ensemble une nouvelle région viticole française !

Anne-Laure